NAMIBIE

 

Avec  mon petit danois, nous avons tendance à préférer aller dans des endroits « insolites », connus mais pas tant que ça. Nous évitons au maximum la présence des autres touristes, et nous tentons malgré le fait qu’il faille bien visiter les plus beaux endroits, de voir des choses qui sortent de l’ordinaire.

La Namibie a été notre premier vrai voyage à l’étranger, tous les deux, pendant 2 longues semaines.

Pour vous donner envie, la vidéo de notre voyage en dessous!

 

14701025_10153831007801576_4265286881726988652_o

 

Pourquoi ce pays?

Parce que c’est un endroit peu connu du monde, encore protégé des dangers du terrorisme, avec des paysages à couper le souffle.

Nous avons décidé de partir en dehors des périodes scolaires, deux semaines début septembre.

Puisque nous allons en Afrique, il faut préparer ce voyage à l’avance, et plutôt correctement. Ce n’est pas comme aller barouder avec un sac à dos en Asie.

En revanche, nous avions décidé de louer un 4×4 (deux fois ma taille!), pour faire le tour du pays en indépendant, avec une tente sur le toit dans laquelle nous avons dormi pendant les deux semaines.

Il faut savoir que je suis une vraie princesse, et que JAMAIS je n’aurais pu aller faire du camping. Mais ce fut la plus belle expérience de ma vie, et dormir en hôtel n’a absolument rien à voir, ça aurait été un tout autre voyage.

 

 

14612356_10153831005571576_1173245617954956472_o
(Notre 4×4 avec la tente sur le toit. Notre arrêt où nous dormions pour quelques nuits)

 

J’ai regardé de mon côté les endroits que nous voulions voir, j’ai tracé notre parcours, et nous avons fait appel à une agence de voyage pour qu’ils s’occupent des réservations de placement pour dormir, louer la voiture, et nous conseiller les différentes activités à faire.
Tourmaline Safari ont été parfaits! Très patients, attentifs à nos besoins, ils nous ont permis de faire un voyage incroyable.

Voici donc les étapes à suivre :
Nous partions en septembre, mais nous avons terminé l’organisation en avril avec l’agence. Car c’est un voyage long à organiser.

 

 

14682006_10153831004661576_183772406716711612_o
(Vue sur le désert Namib)

 

Avant le voyage :

Les vaccins :

– DTCP
– Antipalludique (en règle générale des médicaments à prendre la durée du voyage)
– Fièvre typhoïde (conseillée, mais nous ne l’avons pas fait. Il faut simplement éviter de boire l’eau du robinet)
– Hépatite A/B
– Rage (conseillée mais je ne l’ai personnellement pas fait. Dangereux en cas de morsure de rongueurs,…)

Budget :

Avion : Environ 1300 euros pour nous, par personne. Nous partions d’un endroit différent de la ou nous atterrissions au début du voyage.
1000 euros environ sur place, pour les activités, courses, restaurants.
1 euro : environ 13.70 N$, 100 N$ : environ 7.30 euros

Période pour y aller :

De mai à septembre, sec et « froid » (nous nous avons eu 25 degré la journée dans le sud de la Namibie, 5 degré la nuit, et 35 degré la journée au nord, 20 degré la nuit). Possibilité de voir plus d’animaux (plein de bébés en septembre).

A faire :

Windhoek (pas plus de 2 jours)
Swakopmund
Sossusvlei/ Deadvlei
Luderitz
Twyfelfontein
Etosha

Activités sur place :

Sandboarding
Windsurf / Kitesurf
Randonnée
Trek
Saut à l’élastique
Safari (sur l’eau comme dans la brousse)
Promenade avion/mongolfière
Quad

Puisque nous partions en amoureux, seuls, avec pour seul maison notre voiture, il fallait qu’on soit prêt à vivre loin des grandes villes. On faisait les courses une fois tous les 3/4 jours, conduisant à 99% du temps dans le désert. Donc pas de petits magasins, boulangerie ou je ne sais quoi : nous étions isolés, et seuls au  monde.

 

 

 

14753882_10153831001871576_5726293908740652613_o

 

 

CE QU’IL FAUT PREVOIR : 

– Un permis international si vous conduisez (pour la France, vous devez faire la demande auprès de la prefecture, et on vous le délivre dans le mois)
Lampe frontale (essayez de cuisiner un barbecue en pleine nuit avec la seule lune pour vous éclairer!)
Sac à viande polaire (type de draps à mettre dans le sac de couchage – important pour le sud de la Namibie qui a des nuits très froids)
Sac de couchage bien chaud
Serviette intime ou mouillées pour pouvoir se nettoyer durant le voyage (ENORMEMENT de poussière)
Briquet et/ou allumettes pour le barbecue
Attirail moustique (surtout pour le nord du pays, humide)
– Casquette
– Médicaments pour la malaria, mal de tête, insolation, mal de ventre
– Sac à dos pour les randonnées
Jumelles longues portées (pour voir les animaux de loin, ça a été notre meilleur ami!)
– A acheter sur place : un adaptateur pour les prises, que vous trouvez partout (aéroport, petits magasins,..)
– Lunettes de soleil
Gros pull et écharpe pour les nuits fraiches
– Baskets ou chaussures hautes pour marcher dans le sable (pas comme moi, avec mes petites tennis qui sont devenues rouge à cause du sable)

La Namibie est un voyage où l’ont fait énormément de photo. C’est un pays extraordinaire, avec une variété affolante de paysage. Toutes les heures, nous changions radicalement de vues!

 

 

 

14612518_10153830997771576_8275063127238083787_o
(Dans le parc protégé d’Etosha)

 

 

Il vous faut alors du bon matériel :

– un trépied pour les photos longues portées
– Un appareil photo réflex (perso : Nikon D7000)
– Objectif courte et longue portée (perso : un 18-105 mm f/3.5 et un 70-300)
– Carte SD de 64 GO (perso : nous avons fait plus de 2500 photos HD en deux semaines)
– Batterie de secours

 

LE VOYAGE : 

Notre parcours était d’attérir dans la capitale et centre du pays, Windhoek. De passer deux jours là, puis d’aller à Sesrien, Swakopmund, Twyfelfontein, Etosha, Rundu, Bagani, Kongole, Kasane puis terminer par le meilleur : Victoria Falls au Zimbabwe.

Nous avons fait plus de 3 000 km en deux semaines, avec des étapes variant de 1 à trois jours dans certains endroits.

 

 

14680853_10153830998241576_555738830685633170_o
(Copine girafe dans le parc Etosha)

 

WINDHOEK

Vol :
Avion le 4 septembre 2016
Départ 20:10 de Francfort
Arrivée 5:30 à Windhoek
Compagnie Air Namibia

Aucun décalage horaire en été.

Sur place, l’agence Tourmaline qui nous a organisée la location de la voiture ainsi que la réservation des emplacements dans les sites de camping, est venue nous chercher à l’aéroport.

Direction Asco Hire, pour retirer le 4×4 ainsi que recevoir les informations du voyage.

Explications complètes durant 1h30 voire 2h.

– Fonctionnement de la voiture
– Déplier la tente et la replier
– Description du contenu de la voiture pour camper (chaises, table, frigo, assiettes, couverts,..)
– Description du parcours de voyage
– Tips de restaurant, d’activités, d’endroits à voir selon les heures
– Avertissement sur comment se comporter avec les Namibiens, situations avec la police, etc..

Suricate Town Lodge
Direction la chambre d’hôte pour se doucher, déposer nos affaires et se préparer pour repartir visiter la capitale.
Propre, silencieux, propriétaires Suisses très sympathiques.

Courses de départ :

– bidons d’eau de 5L
– Viande (excellente!)
– Légumes (pas géniaux, plein d’eau et très chers)
– Petit déjeuner
– Bois pour le camping et charbon pour démarrer le feu

Activités dans la capitale :

La capitale n’est pas tellement jolie, et à part se promener en ville, il n’y a pas grand chose à faire. Nous avons préféré reprendre la voiture et sortir de la ville, afin d’aller dans une ferme.

Düsternbrook Guest Farm
Un guide vous emmène en voiture voir les deux guépards qu’ils ont sauvés bébé ainsi qu’un magnifique léopard.
Ils leur donnent à manger, donc les animaux sont à moins de 20 cm de vous.

14712558_10153831003476576_3777992637021297361_o

 

SESRIEM

Sesriem/ Sossuvlei /Deadvlei
330 km depuis Windhoek, 5/6h de route

Un tiers du voyage se fait sur du goudron, où il faut rester très vigilant quant aux animaux qui traversent la route ou des bouts de voitures qui peuvent être au sol.
Le reste de la route est dans le désert, avec une voiture par heure.
Les paysages changent constamment, mais restent désertiques et surtout très secs.

Camping de Sesriem
Il se situe à l’entrée de Parc National du Namib Naukluft, ce qui fait que les personnes présentes sur le camp ont l’accès au parc 1 h avant l’ouverture aux autres touristes.

Cela permet de se lever avant le lever du soleil, vers 5h30, et de pouvoir aller le voir du Deadvlei, la vallée morte.

Le campsite est super du fait de l’étendue autour de nous. Loin des autres, nous sommes réellement tranquille et pouvons profiter de nos premiers barbecues avec comme invités un chacal curieux!

 

 

 

14691921_10153831006016576_8311693942508145066_o
(Le sable incroyablement rouge dans les dunes de Sesriem)

 

 

SESRIEM/ SOSSUVLEI/ DEADVLEI

Il vaut mieux se lever très tôt et pouvoir profiter du silence assourdissant de la vallée, avant l’arrivée du monde. Les photos deviennent magiques, et l’absence de bruit est tellement forte que s’en est surprenant.

Vers 8h, les touristes arrivent et polluent véritablement le paysage, par le bruit et le monde.
Il faut savoir que pour avoir accès à ce site, il ne faut pas avoir peur de conduire sur le sable. Ne jamais s’arrêter, rester en 1ère ou 2 ème, et ne pas donner de coup de frein ou d’accélérateur.

Sossuvlei :

Après l’arrivée du monde, nous nous sommes enfoncés dans le désert, et monté sur une des dunes. La vue est spectaculaire, surement l’une des plus belles que nous avons fait.

14712498_10153831006651576_7441464158605263545_o
(Deadvlei)

SWAKOPMUND


350 km depuis Sesriem, 6/7h de route
Réveil à l’aube, pour admirer l’un des plus beaux lever du soleil.

Traversée en voiture du désert du Namib, avec une vue spéctaculaire.
Arrêt sur la route à Solitaire, pour manger les patisseries recommandées de McGregor’s Backery
Arrivée dans la ville de Swakopmund depuis le désert, en passant devant plusieurs grosses mines et chantiers.
La ville est d’influence allemande, avec ses batiments et sa population.

Chambre d’hôte Sea Breeze Guesthouse

Très propre, lumineux, avec pour chaque chambre une petite terrasse sur laquelle est amené le petit déjeuner privatif le matin.
Possibilité de laver et d’étendre son linge.

La ville est petite, tout est faisable à pieds.
Faire le maximum de courses ici, car plus compliqué par la suite.

Promenade dans la ville, le long de l’océan, et des maisons gigantesques construites sur la plage.
Possibilité d’acheter de belles pierres semi-précieuses

Tous les resto sur lesquels nous sommes tombés étaient parfaits. La viande est très tendre, voire meilleure que ce qu’on peut trouver en Europe.

Seuls les légumes sont moyens.

The Tug Restaurant
The Jetty 1905,
au bout de la jetée

Il faut absolument réserver à l’avance pour les deux, car ils sont très demandés.

Le plus beau reste le Jetty, car il est au dessus de l’eau, et ses énormes baies vitrées permettent d’assister à un superbe coucher de soleil.

Prendre un pull car gros courant d’air dans le restaurant.

 

 

 
14615761_10153831008651576_3205073359912257671_o
(Un bébé otarie est venu nous rejoindre pour quelques temps sur le bateau)

 

 

Activités :

Il y a beaucoup de choses à faire dans et à l’extérieur de la ville :
– Sandboarding
– Kitesurf
– Quad
– Promenade en bateau
– Survol de la région en avion de tourisme
– Shopping

Nous sommes partis pour aller faire le tour en bateau dans le Walvis Bay, et aller voir les dauphins, pélicans et otaries.
Il faut y être tôt le matin, vers 8h, et acheter les billets sur place. Il y a plusieurs compagnies, et des départs toutes les 30 minutes.

Le voyage se passe comme ceci :

– environ une vingtaine de personne sur le bateau avec un guide
– ils donnent couvertures chaudes, café, thé
– le guide explique tout durant la traversée, avec des anecdotes, etc.
– les otaries peuvent monter sur le bateau pour se nourrir, de même que les pélicans
– à la fin du tour, un apéro est servi, du champagne ainsi que de quoi manger (spécialités de poisson du coin)

14700773_10153831008686576_8915981850234419951_o
(Ainsi que le pélican pour piquer du poisson)

 

 

TWYFELFONTEIN

350 km, 6/7h de route
Pour aller à Twyfelfontein, il faut passer le long de la côte et passer près de petits villages.
Il y a une épave d’un bateau échoué au bord de la plage, qui est assez impressionnant à voir.
Elle se situe au niveau de Jakkalsputz

Des personnes vendent des pierres semi précieuses, ce sont souvent des SDF qui dorment dans les dunes afin de se faire de l’argent pour nourrir leur famille.

En continuant de remonter vers Twyfelfontein, on passe dans un désert rempli de quartz rose, d’améthystes et autres pierres. C’est assez incroyable de s’y balader et de voir des quartz de plus de 30 cm.

Il y a deux voire trois choses à vraiment faire :
– Les peintures rupestres
– La montagne rouge
– Grimper au sommet d’un des monticules (montagne) pour aller voir le coucher du soleil

Les peintures rupestres sont très belles, et le contraste entre le rouge des pierres et le ciel bleu est incroyable.
Y aller plutôt en fin d’après midi, vers 15h30.
Un guide fait le tour avec vous, et explique chaque dessin.

14700762_10153831009646576_1094454264272079244_o

Mowani Mountain Camp

Nous nous sommes dépêchés de rentrer au camp, qui fût le plus beau de notre voyage.
Caché derrière d’immenses rochers, avec la douche et salle de bain privative taillées dans la pierre.
Nous avons grimpé à pieds au sommet de la montagne, avec des bières et un bon pull.

Mon petit danois se moquait de moi, parce que je n’arrêtais pas de râler vu qu’il voulait monter tout en haut. Et bien… c’est la vue la plus incroyable qu’on ai vu.
Le couché du soleil était fou, et nous avons vu une variétés de couleurs à couper le souffle!

 

 

 

14711124_10153831009826576_8534855599731855023_o
(Sommet de la montagne après avoir grimpé une petite heure)

ETOSHA

300 km, 5h de route
Direction la réserve animalière, la plus grande du pays.
C’est un endroit très touristique, les camps sont assez sales et bruyants (surtout NWC Okaukuejo). Il faut y rester vraiment seulement pour dormir.
Nous nous levions à l’aube afin d’aller profiter au plus tôt de la sortie des animaux.
En règle générale, le matin il n’y a pas beaucoup de touristes et les animaux se font plus présents.

Tout est très safe, ils ont l’habitude des voitures et d’être observés.
Il ne faut en aucun cas sortir de la voiture, et ne faire ni bruits ni mouvements brusques.
Sans que nous ne le remarquions, un lion et une lionne étaient à 1m de nous alors que nous étions focalisés sur un lion a 5m devant la voiture.

L’utilisation de jumelles est importante, de même qu’un objectif à longue portée.

Le parc est gigantesque, et se fait en plusieurs jours.

Lorsque le soleil commence a se coucher, je vous conseille de retourner rapidement au camps, afin d’aller profiter de la vue qu’ils ont directement sur un gigantesque plan d’eau. Toute la nuit les animaux viennent s’y abreuver.
Kudu, rhinocéros, girafes, …

 

 

Namibie. Etosha.

RUNDU

300 km, 5h de route
Lorsque l’on remonte vers le nord, la population commence à croître régulièrement.
70% de la population namibienne se situe au nord du pays, près des frontières.
La nature se fait de plus en plus verte, et présente.
Il faut faire très attention sur les routes, goudronnées, aux éléphants, phacochères, et vaches.

Hakusembe River Lodge

Nous y sommes arrivés le soir même, car nous voulions profiter au maximum d’Etosha. De plus, il n’y a pas beaucoup d’activités.
Campsite très simple, qui donne sur la rivière. Intriguant de voir que sur l’autre berge, assez proche, on y voit l’Angola et ses habitants.

Au fur et à mesure que l’on remonte vers le nord, les restaurants ne sont plus aussi bon que dans le sud.

L’hôtel était mignon, avec une énorme terrasse au dessus de la rivière qui permettait d’y voir un beau coucher ou lever du soleil.

Mais le restaurant consistait en un buffet, et n’était pas spécialement bon.

 

 

 

14608704_10153831000376576_3908256522943719697_o
(Terrasse de notre campement, au bord de la rivière à Kundu)

 

 

KONGOLA

300 km, 4h de route
Dernier village avant de passer la frontière du Botswana.

Les mêmes activités des deux villages précédents, pour nous reposer nous avions décidé de rester tranquillement au bord de la piscine et bouquiner.

Nous avons fait un peu de pêche, et été voir également les hippopotames.

 

 
14633730_10153831002461576_8128977472790733686_o
(Notre barbecue du soir, à Kongola)

 

KASANE

250 km, 4h de route
Passage de la douane du Botswana, il faut jeter ou manger tous les fruits, légumes et viande. Car ils vérifient tout.
Avoir du cash sur soi pour payer les frais de douane et de passage.

Proche du Parc Chobe, dans lequel il y a de beaux animaux à aller voir ainsi qu’une grande variété de baobab.
Plus petit que le parc Etosha, il se fait en 2h environ.
L’hôtel est assez grand, avec des phacochères et des singes qui viennent nous saluer le matin.

Faites attention à ces derniers, car ils volent très rapidement vos affaires.
Les restaurants ne sont vraiment pas géniaux.

En revanche, il faut goûter un cocktail typique de l’Afrique du Sud:
– Glace vanille
– Amarula
– Menthe

Nous avons rendu le lendemain matin, la voiture à l’agence.

Après un rapide contrôle, quelqu’un est venu nous chercher pour nous amener au Zimbabwe.

 

 

 

14681995_10153831000401576_2171451807608424568_o
(Rivière qui sépare la Zambie et la Namibie)

 

 

VICTORIA FALLS

 

Nous sommes transférés dans un immense hôtel, qui est le plus proche des falaises.
Le Kingdom Hotel a des centaines de chambres, une piscine, un casino, des magasins ainsi que plusieurs restaurants.

Pour l’après midi même nous avons décidés de clore le voyage de façon forte, en faisant tous les deux du saut à l’élastique.

Il y a une vingtaine voire trentaine d’activités proposées par l’hôtel :
– Tour en hélicoptère
– Tour en avion
– Kayak
– Saut à l’élastique
– …

Après un rapide déjeuner, nous sommes partis rejoindre le pont, le long de la frontière, pour aller sauter.

Nous avions pris un combo de trois sauts :
– a deux
– seul
– en tyrolienne

Tout est extrêmement sécurisé et sûr, les personnes qui s’en occupent sont professionnelles et rien n’est laissé au hasard.

Ce fut un beau moment de terreur, mais nous le conseillons vivement!

Puis après une nuit vraiment reposante après 1 bonne semaine de camping, nous nous sommes levé à l’aube pour la dernière fois afin d’aller voir les chutes Victoria.

Ce sont les plus grandes au monde avec celles d’Amérique du Sud, et les plus prestigieuses. En été, du côté de la frontière Zambie, il y a possibilité de nager dans une des piscines naturelles créées en haut des chutes par l’eau.

14691392_10153831002701576_760193884141901200_o
(Chutes Victoria dans le nord du pays)

EN RESUME :

 

Ce fut de très loin, notre plus beau voyage.

Le fait d’avoir loué une voiture avec la tente sur le toit nous a permis non seulement de faire des économies, mais également de vivre au plus fort l’expérience de la Namibie.

Etre en hôtel avec un chauffeur, ne donne pas du tout le même aspect (et en plus, ça triple le prix!)

Nous pensions que nous serions très fatigués après ces milliers de kilomètres de voiture, mais au final vu que nous allions nous coucher tôt (une fois le soleil couché, il n’y a pas grand chose à faire), nous sommes repartis en Europe totalement reposé.

La Namibie est un pays extraordinaire, et très riche en découverte.

Les gens sont doux, gentils, et serviables. Il n’y a aucun soucis d’agression, de racisme ou de vandalisme. Au contraire, nous avons adorés discuter avec les namibiens, qui ont en plus un incroyable savoir faire dans les sculptures en bois. On aurait pu tout ramener chez nous si nous le pouvions!

 

Et pour bien finir en vidéo : 

 

NAMIBIE

 

 

 

 

 

 

 

 

3 réponses sur « NAMIBIE »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s