IRAN

 

 

La première réaction des gens lorsqu’on leur disait que nous partions là bas fut :

« Ah bon? Mais c’est dangereux! Vous êtes fous! »

Quelle a été notre surprise de voir que tout ce qu’on raconte ici est le contraire de ce qu’il se passe dans le pays!

 

 

 

NAB_3416.JPG

Pourquoi ce pays?

 

Comme j’ai pu l’écrire dans l’article sur la Namibie, nous aimons aller dans des pays encore authentiques, où il y a peu de touristes, et non ravagés par les transformations.
L’Iran s’ouvre de plus en plus depuis que l’ancien président Ahmadinejad fut remplacé, et que la levée de l’imbargo fut effective.

On voulait pouvoir en profiter avant l’arrivée massive des Européens.

Pour ce voyage, je ne voulais pas conduire, car je savais que rien que le fait de traverser la route était dangereux.
Et puis, je voulais de vraies vacances.

 

 

NAB_3432.JPG(Palais du Golestan, Téhéran)

 

 

Puisque mon Danois vit à Londres et moi à Genève, nous nous sommes rejoint directement là-bas à Téhéran.
Petit veinard, son vol était direct, durant 5h sur British Airways : 400£

Moi, j’ai pris l’option escale à Athènes (ou Ukraine, ou Turquie), avec Aegan : 400 euros. 

A l’aéroport de Téhéran, j’ai croisé des Lyonnaises qui par je ne sais quelle chance, ont pris leur billet un mois avant le départ, pour 98 euros avec escale à Istanbul! Alors que nous avions pris nos billets en avril/mai. Comme quoi..

 

 

NAB_3540.JPG(Mosquée Vakil, Shiraz)

 

Pour le visa :

Il y a deux options.
Soit vous perdez votre temps en allant des semaines avant le faire à l’ambassade, soit vous le faites directement en 1h à l’aéroport en arrivant.
Nous avons bien entendu, pris la deuxième option.
75 euros sur place, il faut avoir une attestation d’assurance (mais pour nous ils n’ont même pas regardés) et l’adresse de votre premier hôtel.

Quand partir :

Surtout pas en été, les températures peuvent atteindre les 50/53 degrés.
Et ce n’est pas vraiment un pays où l’on peut se mettre en mini jupe!
Nous sommes parti en octobre, et je pense que c’était la période idéale.
En moyenne 20 degrés à Téhéran, 35 degrés dans le sud vers Shiraz, et 13 degrés à Alamut dans le nord.

1h30 de décalage depuis la France en été, 2h30 en hiver.

Pour les logements : 

Puisque les CB ne fonctionnent pas là-bas (merci les américains), c’est compliqué de réserver les hôtels depuis l’Europe.
Donc en règle générale il faut envoyer un mail pour connaître les prix et disponibilités.
Nous avions confirmé quelques jours avant d’y arriver, et tout s’est bien passé.

Mieux vaut payer en Rials qu’en Euros sur place, les prix sont plus avantageux.

Au cours de notre voyage nous avons rencontré beaucoup de monde, avec qui nous avons échangé nos adresses de logements. Donc au bout d’un moment, nous réservions le matin pour le soir même!

 

 

NAB_4830.JPG
(Mosquée Agha Bozorg, Kashan)

 

Avant le voyage :

  • Les vaccins normaux, comme pour la plupart des voyages.
    Pas besoin de prendre pour la malaria, et la fièvre typhoïde. L’eau du robinet est potable la majeure partie du temps et en deux semaines nous n’avons pas été une seule fois malade malgré la tonne de fruits et légumes que nous avons mangé.
  • Acheter des guides comme le Lonely Planet qui est le plus récent (surtout pas le petit futé qui a été détesté par la plupart des voyageurs rencontrés)
  • Prévoir des vêtements longs, pour hommes comme pour femmes
  • Un foulard léger pour les nanas (qui tombera tout le temps, mais « au contraire » selon les Iraniennes à qui j’avais demandé comment l’attacher)
  • Un sac à dos pour les visites (appareil photo, bouteille d’eau, guides,..)
  • Retirer assez d’argent pour le temps de votre voyage, car les CB ne fonctionnent pas là-bas!
  • Télécharger la carte d’Iran sur l’application Map.me, accessible même hors réseau.
  • Si vous avez Android (merci les américains pour le blocage sur l’app store), télécharger ABSOLUMENT Snapp. C’est une application similaire à UBER et ça fait une vraie différence (pour un trajet allez on avait pris un Snapp grâce à notre hôte: 35.000 rials, et pour le retour nous avons dû prendre un taxi puisque Snapp est bloqué sur Iphone : 350.000 rials. Le taxi nous a JUSTE fait payer 10 fois le prix)
  • Acheter un dictionnaire Farsi – anglais/ français, il vous sera bien utile! Nous avions pris celui du lonely planet et je pense qu’il était parfaitement fait.

 

NAB_3510.JPG(Dans les rues de la vieille ville de Yazd)

Niveau budget : 

Cela peut faire stresser de partir avec autant d’argent sur soi, ou de se tromper quant à la somme à prévoir.
Pour deux semaines, en allant quelques temps à l’hôtel, nous avons pris 1000 euros chacun.
Ce qui nous a coûté le plus cher a été les premières nuits à l’hôtel (60 euros la nuit en moyenne, puis après nous avons décidé d’aller dans des auberges de jeunesse à 10 euros ou couchsurfing, gratuit) et les transports en taxi d’une ville a une autre (80- 100 euros pour 6/8h de route).

Un repas au restaurant pour deux, c’est autour d’1.000.000 de rials (24 euros) et 2 sandwichs autour de 250.000 rials (6 euros).

Le bus est le moyen le moins cher pour passer d’une ville à l’autre (bus VIP 160.000 rials pour deux personnes entre Kashan et Téhéran par exemple) et assez agréable contrairement à ce qu’on pourrait penser.

 

 

NAB_3623.JPG(La Mosquée Nasir-ol-Molk, Shiraz)

 

Les Iraniens :

 

Tout le monde a Instagram, et c’est super commode pour échanger nos photos (ils adorent ça!), contacts, nouvelles,…
J’ai trouvé qu’il y avait un grand fossé entre la génération qui a connu la révolution de 79, et la nôtre (des moins de 30 ans). Les jeunes s’éclatent, boivent de l‘alcool fait maison, font la fête dans le désert avec des DJ, fument de l’opium et de la weed provenant des villages proches. Ils se fichent de voir les femmes sans voile, aiment les interdits et trouvent toujours des moyens pour contourner les lois!
Mais surtout, ils ADORENT parler anglais avec les touristes. Ils sont tellement curieux, qu’il arrive très souvent de s’arrêter 5 minutes pour parler avec un passant dans la rue.
« Where do you come from? »

Que faire : 

L’Iran fait presque trois fois la France. Deux semaines suffisent à faire les incontournables, et je pense que c’est le mieux pour une première fois dans le pays.
Il faut y revenir pour aller visiter le nord, sud, est et ouest!

La première semaine nous avions suivi le programme que nous avions fait, puis la deuxième semaine nous avons décidé de choisir au jour le jour.

Parcours  :

Téhéran – Shiraz – Perspépolis/ Nécropolis / Parsagades / Arbakuh – Yazd – Meybod / Chak Chak / Kharanaq – Mesr – Ispahan – Kashan – Qazvin -Alamut – Téhéran

 

NAB_5056.JPG(Vue sur la vallée d’Alamut)

TEHERAN 

2 jours, 2 nuits.
Samedi – Dimanche – Départ lundi matin.

Arrivée dans la nuit de vendredi à samedi, on sort vers 6h du terminal après s’être rejoint à la sortie des douanes.
Pour les visas, ils se font juste avant celles-ci.
En moyenne il faut une heure environ pour le faire, moi j’ai mis deux heures et Thomas seulement 30 minutes.
Première chose à faire : acheter une carte SIM au guichet du bas. Vivement conseillé, on a commencé notre voyage sans l’avoir, et pour finir on en a prise une juste avant la fin.

Attention aux métros! Nous ne le savions pas, mais il y en a très peu depuis l’aéroport, à 6h20 puis à 8h seulement, et ainsi de suite.
Cela ne coûte vraiment pas cher en revanche comparé au taxi.

Il faut environ 1h30 pour rejoindre le centre ville, nous dormions à Sa’adi.

J’étais prévenue : traverser la route est un sport national! 
Les voitures vont dans tous les sens, les scooters et motos à contre sens, les flics ne disent rien et les piétons absolument pas prioritaires. Donc si vous traversez : ne vous attendez pas à ce qu’ils freinent ou s’arrêtent! C’est à vous de slalomer entre les voitures.

 

NAB_3344.JPG(Dans les rues de Téhéran)

Hotel Markazi
Environ 60 euros la nuit
Tehran Province, Tehran, 419 Lalezar St، Iran
Métro Sa’adi puis 5 minutes de marche (dans la rue des lumières)

Pour les deux premières nuits, j’avais réservé un endroit où dormir qui soit assez centré.
Téhéran est IMMENSE, et honnêtement il faudrait y rester au moins une semaine afin d’en voir l’essentiel.
Nous avons fait une liste de ce que nous voulions voir, dont mes préférés en premiers :

  • Palais du Golestan, ancien palais du Shah, c’est époustouflant. Tout était construit afin d’impressionner ses visiteurs.
  • Le musée des joyaux de la couronne, jamais je n’ai vu des diamants et émeraudes de cette taille là. L’équivalent d’une balle de tennis!
  • Musée National d’Iran, pour voir et comprendre l’histoire du pays.
  • Le Bazar 

C’est ce que nous avons réussi à faire en deux jours, mais nous voulions aussi voir :

  • Palais Niavaran
  • Tabiat Bridge (quand il n’y a pas trop de pollution, sinon on ne voit rien)
  • Parc Laleh
  • Tour Milad (pareil que pour le pont)

Ou manger :

Azari Traditionnal restaurant
Restaurant typique perse, environ 350.000 rials par personne
Nous avions pris un taxi pour y aller, mais il y a le métro juste à côté
1 Valiasr Ave Tehran, Iran
+9821 5537 3665

Agor Café
Café – restaurant super déco
Nourriture excellente, serveurs absolument adorables qui adorent parler de Game of Throne avec toi!
Tehran Province, Tehran, Ferdowsi Square, Iran
+98 21 6670 0414

Pour le troisième jour nous voulions descendre directement dans le sud, en prenant un avion interne depuis Téhéran.
Nous avons acheté le billet d’avion depuis l’aéroport, à 45 euros environ, deux jours avant.
C’est possible d’acheter sur internet, mais il faut bien s’y prendre avant.

 

NAB_3380.JPG(Palais du Golestan, Téhéran)

 

SHIRAZ

1 jour, 1 nuit.
Arrivée lundi midi – départ mardi matin.

Départ à 11h environ de l‘aéroport Mehrabad de Téhéran, arrivée 12h30 à Shiraz. Les avions sont propres, safe et rapides.

Nous prenons un taxi à atterrissage, et nous allons chez Mehdi, un Iranien qui fait office d’hôte et qui a été adorable.
Environ 60 euros la nuit, nous avions un lit double, très propre et super mignon.
Ce fut notre première soirée chez l’habitant et nous avons beaucoup apprécié notre temps là-bas.
Mehdi est prévenant, il nous avait organisé un transfert en taxi le lendemain matin sans qu’on ne lui demande rien et nous avait fait toute une liste de choses à voir.
Si cela vous intéresse, laissez moi un petit message pour avoir son numéro! Ici son compte instagramMehdi Hadaegh

Puisque nous restions si peu longtemps, ça a été un peu la course.
Voici ce que nous avons pu faire :

  • Citadelle de Karim Khan
  • Mosquée Vakil
  • Le Holy Shrine du Shah Cherag, il faut porter le chaddor pour les femmes.
  • La mosquée d’Atig Jame, où il faut également porter le chaddor.
  • La mosquée Nasir-ol-Molk, à faire très tôt le matin, la lumière est fantastique!

Ce que nous aurions voulu voir :

  • la tombe du poëte Hafez
  • Le Bazar de Vakil
  • La maison Qavam

Pour déjeuner : 
Kateh Mas 
Restaurant traditionnel Perse
Exceptionnel juste par son lieu.
Fars Province, Shiraz, District 8, چهارراه پیروزی، طبقه زیرین مهمانپذیر سعید, Lotf Ali Khan Zand St
+98 71 3223 1919

Pour diner : 
Haftan Khan Complex
Complex de restaurants 
Traditionnel – fast food – cuisine du monde – barbecue –  …
Fars Province, Shiraz, Ayatollah Rabbani Blvd, No. 17، Iran
haftkhanco.com

(ah et, point important : en Iran on mange le plus souvent par terre sur des tapis persans!)

 

NAB_3909.JPG(Amir Chaghmagh, Yazd)

 

PERSEPOLIS – NECROPOLIS – PARSAGADES – ABARKUH 

1 jour.
Départ mardi matin – arrivée mardi soir.

Nous devions monter jusqu’à Yazd le jour d’après, et en chemin nous voulions faire ces différents arrêts.
La meilleure solution qu’on avait était de « louer » un taxi pour nous y emmener, et Mehdi c’est arrangé avec un ami à lui.
Le trajet nous a coûté 80 euros, mais nous avons pu faire tous les stops voulus.

Persépolis est je pense le plus beau. 
L’entrée était 200.000 rials, et nous avions pris un guide à 500.000 rials (conseillé, car il vous apporte énormément).
Le site est à couper le souffle, et l’histoire derrière chaque bâtiment absolument incroyable.
Quand on pense que Cyrus le Grand avait dessiné une ébauche des droits de l’Homme, alors que cela date de 600 av J.C!
En faire le tour a duré au moins 2h, voire 3h si on prend vraiment son temps.

Puis direction Naqsh-e Rustam, ou Nécropolis, qui abrite différentes tombes.
Seulement à 10 min de voiture de Persépolis, ce site en vaut vraiment le détour.
Avec mon Danois nous avons décidé d’économiser l’entrée, car on voit bien les facades depuis la route.

Ensuite, nous avons repris la route pour Parsagades, qui a été une de nos plus grands déception. Car a lire tout ce qu’on raconte sur internet, ce site serait l’un des plus beaux.
Peut être le fut-il à l’époque, mais après avoir vu Persépolis, il ne reste plus grand chose..

En remontant jusqu’à Yazd, on s’est arrêté en cours de route à Abarkuh, afin de voir l’un des quatre plus anciens arbres au monde.
Celui ci aurait plus de 4.000 ans!

 

 

NAB_3714.JPG(Site de Persépolis, une colonne avec la tête d’un lion s’est effondrée sous l’attaque d’Alexandre le Grand)

 

YAZD

2 jours, trois nuits.
Arrivée mardi soir – mercredi – jeudi – départ vendredi matin.

Le trajet depuis Shiraz est long en taxi, on était parti à 8h30 et avec tous les arrêts nous sommes arrivés vers 20h à Yazd.
Il y a des excursions possibles qui font Shiraz – Persépolis etc – Shiraz. Puis des bus qui viennent jusque Yazd.

Nous avons logé dans deux endroits différents, et de loin mon préféré de tout le voyage fut :

Kalout Hostel
Auberge de Jeunesse (25 euros par nuit pour un couple)
Très propre, tenu par des gens tellement drôles et gentils, avec une cuisine incroyable!
Yazd, jame mosque street orient hotel alley, Iran
Compte instagram : Kalout Hostel
+98 912 219 4540

Situé en plein centre, nous avons pu déambuler dans les rues de la vieille ville, consacrée il y a peu de temps Patrimoine de l’UNESCO.
Les maisons sont toutes construite en pisé, cette sorte de chaux traditionnelle en Iran.
Le silence est incroyable, ne croisant parfois qu’un ou deux scooters.

Ce que nous avons pu faire : 

  • Dowlat Abad Garden, attention : l’entrée est un peu cachée dans une ruelle!
  • Le Musée de l’eau, pour la maison qui est incroyable!
  • Le complexe Amir Chaghmagh
  • La prison d’Alexandre le Grand, ne surtout pas y aller : vous payez pour pouvoir avoir accès à des magasins à l’intérieur
  • La Mosquée Jameh, accessible pour les femmes le mercredi après midi
  • La grande Mosquée de Yazd
  • Lariha House, une maison traditionnelle
  • Les tours du silence Zoroastriennes, à voir au coucher du soleil vers 17h
  • Le temple du feu, ne pas faire si vous voulez gagner du temps et de l’argent

La deuxième et troisième nuit nous avons dormi là:

Narenjestan Traditional House
Maison traditionnelle avec 3 chambres seulement (60 euros la nuit pour un couple)
Très calme, tout est propre et restauré. Accès au toit!
Yazd Province, Yazd, Shahid Sadoughi Alley, Imam Street, Iran
+98 35 3627 3231
booking@narenjestanhouse.com

 

 

NAB_3870.JPG
(Sur le toit d’un café à Yazd)

 

MEYBOD – CHAK CHAK – KHARANAQ 

1 jour.
Départ vendredi matin 8h30 – arrivée vendredi soir 17h.

Nous devions le jour d’après, aller jusqu’à Mesr dans le désert.
Notre dernière étape organisée avant de le faire au jour le jour.

Notre logement à l’étape suivante nous à organisé un taxi pour venir nous prendre à Yazd, et pouvoir s’arrêter le long du chemin avant d’arriver à Mesr.

Cela nous a coûté environ 100 euros, mais ça les valait amplement puisque nous avions presque 9h de route.
Rendez vous à 8h30, nous embarquons pour notre première étape à Meybod.

L’arrêt fut court, mais nous avons pu voir le caravansérail ainsi que le « frigo » juste en face. Un énorme bâtiment fait de pisé, avec un gigantesque trou en son centre pour conserver la glace.

Ensuite nous sommes allés à Chak Chak et faire nos petits cabris pour monter les 3252421 marches sont la chaleur cognante du désert. Le temple est joli, le village beaucoup moins. Ils ont tout restaurés, et mis des barrières métalliques vertes très moches.
En revanche la vue…. est à couper le souffle.

La dernière étape avant la longue route pour Mesr, Kharanaq (traduction : lieu de naissance du soleil).
C’est absolument incroyable! Une de nos visites préférées.
Un village totalement abandonné, construit au 17ème siècle et fait de pisé, dans lequel on peut se perdre et rentrer dans les maisons.

 

 

NAB_4159.JPG(village abandonné de Kharanaq, à 85 Km au nord de Yazd)

 

MESR

2 jours, 2 nuits.
Arrivée vendredi soir – samedi – départ dimanche à 11h.

J’avais trouvé via les conseils de ITWIA, cet écolodge en plein milieu du désert :

Pazirik Ecolodge
Maison traditionnelle
Très propre, accueillant, plein de belles histoires et de rires
https://www.pazirikmesr.com/
pazirik.mesr@gmail.com
Française, photographe, et drôle au possible avec ses anecdotes, Victoire est mariée avec Mostafa et ont construit à eux deux ce petit bijou loin de tout.
La pause qu’on y a fait nous a redonné la pêche, et le désert était par son silence et ses mystères, un vrai break au milieu de ces visites de mosquées.

Nous avons fait :

  • Tour en 4×4 dans les dunes jusqu’à la rivière salée et un des plateaux du désert
  • Observation du coucher de soleil dans les dunes avec un bon thé chaud
  • Nuit dans le désert en amoureux, accompagnés des scorpions et des belles histoires que nous ont racontés les deux compères Mostafa et Mostafa
  • Petit déjeuner au lever du soleil

Cette expérience a été géniale et nous n’avons pas regretté une seule seconde ce long détour. Au contraire!

 

NAB_4321.JPG(coucher du soleil dans les dunes, Mesr)

 

 

ISPAHAN

2 jours, 3 nuits.
Départ dimanche matin – lundi – mardi – départ mercredi matin.

Pour rejoindre la ville, un taxi nous a emmené à l’arrêt de bus le plus proche (500.000 rials pour une heure) puis bus VIP jusqu’à Ispahan (260.000 rials je crois – environ 4h de trajet).

Tout le long de notre voyage, nous avons rencontré énormément de voyageurs avec lesquels nous avons échangé conseils, adresses, numéros de téléphone.
Ici nous logions chez l’habitant, certes peu romantique dans le sous sol à même le sol, mais en revanche nous avons fait non seulement de sacrés économies (gratuit les trois nuits) mais en plus nous avons pu nous immerger totalement dans la vie iranienne.

Ce que nous avons pu faire : 

  • Ali Qapu, un palais décoré du sol jusqu’au plafond
  • La Mosquée du Chah, la plus grande qu’on ait fait
  • La Mosquée du Cheikh Lotfallah
  • Le Bazar d’Ispahan, le plus beau selon moi
  • Chehel Sotoun
  • Hacht Behecht, nous avons vu seulement le jardin puis l’extérieur
  • Aller voir les jardins de l’hôtel Abbasi
  • Le pont Si-o-se-pol
  • L’église Vank dans le quartier Arménien
  • Le pont Khaju
  • Mosquée Jameh

Le midi nous mangions des sandwichs, mais le soir nous avons été la :
Firouz Café
Restaurant traditionnel, mi Arménien mi Perse
Jolfa St. | Near the Vank ChurchEsfahan 81464, Iran
+98 31 3626 8009
(goûtez les Dolmeh, ils sont incroyables!)

 

 

NAB_4462.JPG(Vue sur la Mosquée du Cheikh Lotfallah, Ispahan)

 

KASHAN

1 jour, 1 nuit.
Arrivée le mercredi matin – départ le jeudi à 11h.

Départ pour Kashan le mercredi matin, nous prenons le bus qui durera trois heures jusqu’au centre (160.000 rials à deux).
Nous avions réservé une chambre double dans une auberge de jeunesse en plein centre, pas folichon mais c’était propre malgré les travaux au dessus de nous.

Shirin Hotel
Auberge de jeunesse, environ 15 euros pour deux par nuit
, کوچه مسجد آقا بزرگ، Isfahan Province, Kashan
shirinhotel.com

Cette ville est toute petite, et ne nécéssite qu’un jour sur place je pense.
C’est silencieux, non pollué et il n’y a pas grand monde ce qui fait que cette étape fut une vraie pause.

Ce que nous avons fait (et je conseille de le faire dans cet ordre) :

  •  Mosquée Agha Bozorg
  • Les bains du Sultan Amir Ahmad, et montez sur le toit!
  • La maison des Boroudjerdi, maison traditionnelle
  • La maison des Tabatabaei, exceptionnelle!
  • La maison des Abbasi, le meilleur pour la fin… quelle claque!
  • Le Jardin de Fin, très beau mais je ne sais pas si cela vaut vraiment la peine de faire tout le trajet

 

 

NAB_4914.JPG(Les toits des bains du Sultan Amir Ahmad, Kashan)

 

 

QAZVIN

2 jours, 2 nuits.
Arrivée jeudi vers 18h – vendredi – départ samedi vers 11h.

Cette étape dans les montagnes nous a fait un bien fou, et cela en valait vraiment la peine.
Pour atteindre Qazvin depuis Kashan, il fallait qu’on prenne un bus jusqu’à Téhéran, changer de terminal une fois là bas, pour en reprendre un autre jusqu’à notre destination finale.
C’est beaucoup plus simple depuis Ispahan, car il y a un bus de nuit qui y va directement. Mais puisque nous voulions absolument voir Kashan (et nous avons bien fait), le retour est plus compliqué.

Bus Kashan – Téhéran, 3h, environ 160.000 rials pour deux.
Arrivée à Téhéran au terminal du sud, on prend un taxi à 200.000 rials pour nous emmener au Terminal Azadi à l’est. Nous n’avions pas Snapp, donc je pense que vous pouvez vous en tirer pour moins cher.
Bus Téhéran – Qazvin (déconseillé aux heures de fin d’après midi à partir de 16h), 3h (1h de bouchons), 160.000 rials à deux.

Je n’écrirai pas le logement dans lequel nous avons été pour la première nuit, car c’était d’une saleté indescriptible. Qui plus est, ce n’était que pour nous reposer avant de reprendre la route le lendemain.

Nous avions pris un guide pour traverser la vallée d’Alamut, et visiter les châteaux. Rendez vous à 8h30, Amir vient nous prendre à notre logement.

La beauté du paysage, les arbres qui rougissent, le silence et l’absence de monde nous coupaient le souffle. 

 

 

NAB_5136.JPG(Lac Ovan, Vallée d’Alamut)

 

Ce que nous avons fait :

  • Le château de Lambsar, mais ce ne sont que des petites ruines, avec une vue splendide sur la vallée
  • Le lac Ovan, est tout petit (plus un étang pour nous)
  • Le château des Assassins d’Alamut, dont nous vient le jeu Assassin’s Creed

En soi, les visites des châteaux ne sont pas folles, car tout est en ruine et le dernier que nous avons vu était fermé sur les 3 quarts pour restauration.

Mais monter tout en haut mérite le détour, juste pour la vue époustouflante!
Fermer les yeux, puis les rouvrir sur ces montagnes infinies me retournait le coeur.
Nous avons pu voir de là haut le coucher du soleil, et en cette période de l’année, les couleurs étaient rougissantes avec la lumière descendante.

Mon petit danois nous a trouvé un nouveau ecolodge, dans la vallée et aux pieds des montagnes :

Seven Guesthouse
Maison traditionnelle
Deux chambres, avec un grand salon qui peut également servir de dortoir. Qu’est ce qu’on y a bien dormi!
Alamut Road | Hosseini Alley, Kulan Neighborhood, Zarabad VillageQazvin, Iran
www.sevenguesthouses.com

 

 

NAB_5211.JPG(Vue sur les montagnes d’Alamut, depuis le château des Assassins)

 

Notre voyage se termine à Téhéran, avec un taxi (800.000 rials pour deux) jusqu’à Qazvin puis bus (160.000 rials) jusqu’au Terminal.
Nous avons été dîner chez des amis pour notre dernier soir, puis direction l’aéroport avec un Snapp (depuis le centre, 350.000 rials pour 1h de route).

 

RESUME 

 

Ce fut un voyage éprouvant et fatiguant, avec nos 10 villes en 15 jours.
Beaucoup de poussière, de pollution et de marche (en moyenne 12-15 km par jour, sauf quand on passait d’une ville à l’autre).

Mais nous étions tellement immergé dans le pays en vivant chez l’habitant que nous avions l’impression d’être parti un mois.
Le retour à la réalité a été très dur.

Ce que j’ai préféré : 

  • LES GENS. Les Iraniens. Tous sans exception. C’est un peuple fier, aimant son pays et absolument exceptionnel. A nous inviter à voir comment ils fabriquent leur pain et repartir avec un gratuitement sous le bras. A nous conseiller sur les choses à manger sans qu’on leur demande. A nous expliquer l’histoire d’un monument sans en être le guide. A nous offrir du thé dans la rue.
  • La ville d’Ispahan est selon moi la plus belle, et je suis heureuse de l’avoir fait à la fin plutôt qu’au début. Shiraz, Kashan et celle ci sont romantiques et poétiques avec leurs jardins.
  • Notre expédition dans le désert, coupé de tout, en amoureux sous la voie lactée si brillante dans les dunes.
  • Les voyageurs par dizaine que nous avons rencontré le long de notre périple, et les fous rires que nous avons pu avoir en échangeant nos expériences.
  • Les petits déjeuners aux concombres, fromage, pain et thé bien noir
  • La culture et l’histoire de ce pays, qui forcent l’admiration
  • La nourriture, qui est pleine de saveurs différentes (le Dizi et Abgoosht sont mes plats préférés!)
  • Le Farsi, que nous nous sommes amusés à essayer d’apprendre quelques mots (Kargoosh, Baz, …)

 

Et pour couronner le tout :

Notre vidéo!

 

NAB_3889.JPG

NAB_3645.JPG(La mosquée Nasir-Ol-Molk, Shiraz)

NAB_3750.JPG(Persépolis)

NAB_4055.JPG(un homme tissant des tapis, Caravansérail de Meybod)

NAB_4269.JPG
(la rivière salée près de Mesr)

NAB_3403.JPG(l’intérieur de l’entrée principale du palais Golestan, Téhéran)
NAB_3828.JPG
(les rues de la vieille ville de Yazd, avec ses maisons construites en pisé)

NAB_3983.JPG(Dowat Abad Garden, Ispahan)

NAB_4180.JPG(Le désert de Mesr)

NAB_4037.JPG
(Le coucher du soleil sur les montagnes, derrière les tours du silence Zoroastriennes, Yazd)

NAB_4127.JPG(Vue depuis Chak Chak)

NAB_4435.JPG(Intérieur du palais Ali Qapu, Ispahan)

NAB_4710.JPG(Grande Mosquée, Ispahan)

6 réponses sur « IRAN »

  1. de très belles photos pour un magnifique voyage. Super article plein d’informations, merci. Il ne me reste plus qu’à y aller un de ses jours…Ispahan me fais rêvé depuis déjà bien longtemps.

    J'aime

    1. Merci, ça me fait réellement plaisir d’avoir su vous faire voyager le temps d’un article..
      Ne manquez pas de suivre mon compte instagram petitscabris, où vous trouverez d’autres photos!
      J’espère que vous aurez la chance d’y aller.

      Aimé par 1 personne

  2. Hello,
    Je découvre ton site et adore ton approche du voyage, la qualité et le choix des photos également. J’habite moi même Lausanne et j’ai aussi beaucoup bougé..! Je pense aussi aller voir l’Iran prochainement mais crains que ce soit compliqué pour d’autres visas quand les ambassades voient celui iranien ??
    Tu peux visiter mon site https://summaterra.com limite un peu bling-bling mais tu vas bien aimer 😉 Même esprit ou presque, bonne route

    J'aime

    1. Désolée pour la réponse si tardive!
      Normalement il n’y a aucun soucis avec le visa Iranien. Une nana qu’on avait rencontré là bas allait en Israël juste après et n’a pas rencontré de problème. Mon conjoint travaille également avec les USA et il suffit simplement de demander un visa, aucun soucis non plus. En tout cas ca vaut largement la peine, même deux ans après et 4 autres pays, ca reste mon plus beau voyage!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s