VENISE

 

La mia bella Venezia…

On dit, dans une légende Vénitienne, que lorsqu’on vit une fois sur l’île, on en repart mais en ayant laissé son âme.

Je crois que je ne pourrais définir autrement Venise.

La chance incroyable que j’ai eu, fut d’y vivre, comme une vénitienne, pendant un an. En plein centre de Venise, à Santa Croce.
Cette année la, fut ma plus belle année.

Une vie saine, tranquille, qui me faisait marcher quotidiennement. Des rues que je découvrais chaque jour, avec des bâtiments à couper le souffle. Des marchés avec des fruits et légumes à tomber par terre, gorgés de soleil. Des amis incroyables, qui avaient pour moyen de locomotion, des bateaux. Des virées sur l’eau entre amis, pour profiter du soleil, et de la solitude.

148645_454747076575_1151955_n
(en bateau entre l’île du Lido où se trouve la plage, et Venise)

 

Je crois que je ne pourrais jamais finir ma liste!

 

Le problème, c’est que lorsqu’on y va pour la première fois, et seulement un weekend, on ne voit que le mauvais côté de l’île :
– bondé
– des touristes partout et peu respectueux les uns des autres
– bruyant
– cher
– des odeurs provenant du canal, etc.

On ne passe que par les endroits les plus touristiques (la place San Marco, le Rialto, le pont des soupirs,..) et cela gâche tout le bonheur de l’île.

 

Mon plus grand conseil :
PERDEZ VOUS!

 

C’est une île, et il ne faut pas avoir peur de prendre des rues au hasard, de tomber sur une impasse, de revenir en arrière, d’en essayer une autre et tomber sur un canal, tout en évitant au maximum les coins à touristes. Bien sûr, il faut voir ces endroits, mais à certaines heures de la journée!

 

536645_10150681977206576_1228415386_n
(En Automne, sur la piazza San Marco)

 

La piazza San Marco : est la plus belle au levée du soleil.. La vue et les couleurs sont à couper le souffle… Mon autre moment préféré de la journée sur cette place, c’est tard le soir! C’est littéralement vide, on peut profiter autant qu’on veut de la vue.

Le Rialto :  il faut y aller le jour du marché, de préférence le matin aussi.

Le Pont des Soupirs (il Ponte dei Sospiri) :  personnellement je n’ai jamais trouvé aucun intérêt à cet endroit… Mis à part pour l’histoire du lieu, j’ai été très déçue le jour où je suis tombée dessus. C’est petit, impossible à voir à cause du monde.
Il faut savoir que ce pont, relie le palais des doges à l’ancienne prison sur la droite. Une fois le jugement du prisonnier fait, on l’entendait soupirer lorsqu’il passait dans le pont pour rejoindre sa cellule.

 

20256_266075606575_8216964_n
(Vue depuis l’intérieur du pont des soupirs)

Basilica Santa Maria della Salute :
Sur la punta della dogana (l’ancienne douane). C’est l’une des plus grandes églises de Venise, et de très loin ma préférée.. L’intérieur est assez petit, ce qui est surprenant quand on voit son extérieur, mais la construction de se bâtiment est je pense, le plus beau de l’île.

 

10644425_10152879697416576_5864960828553743743_o
(Extérieur de la Basilica Santa Maria della Salute)

 

Basilica di San Marco:
Ce fut un moment magique pour moi, car nous avons été à un moment spécial dans l’année : la messe de Noël..
Qu’on soit croyant, pratiquant ou non, c’est L’ENDROIT où aller à Noël. La messe est dite en italien, mais l’endroit est incroyable.

On ne peut faire de photos ou de films, mais c’est à couper le souffle. L’ambiance est belle,et tous rassemblés, en s’émerveillant sur les dorures qui brillent à la lumière de la bougie.

 

20256_266075716575_1103649_n
(Intérieur du palais des Doges, piazza San Marco)

 

Pour ce qui est à voir et qui est moins touristique :

la Scala del Bovolo :
Mon plus grand coup de cœur de l’île… Ce que je trouve magique à Venise, c’est qu’on ne sait jamais ce qu’on trouvera derrière l’angle d’un mur. J’ai eu tellement de surprises! Celle ci fut de loin celle qui m’a le plus émue, car je ne m’y attendais pas du tout, suivant un ami vénitien dans les dédales des rues.

Cette l’escalier appartient à un palais, qui donne sur le canal. Ce monument était en fin de restauration, et on peut encore distinguer les témoins de ce qu’il fut auparavant (petits carrés noirs laissés par ci par là).

 

Le plus bel endroit pour se promener, flâner, ou encore prendre son petit déjeuner dans l’une des brasseries, c’est Le Zattere.
Au sud de l’île, littéralement le long du canal où on peut faire une longue promenade, avec une belle vue sur l’île de la Giudecca.
Il n’y a également, aucun touriste. Tout au bout, on tombe sur La Punta della Dogana, avec le musée de François Pinault.

 

zattere
(Vue d’une petite rue qui donne sur la promenade. Giudecca juste en face)

 

Un peu plus particulier : le cimetière San Michele. Il faut savoir que l’île est dédié seulement aux morts. C’est une île entière, sur laquelle on peut trouver les tombes de peintres, d’écrivains, etc. C’est un peu comme le cimetière du Père Lachaise à Paris!

 

Peu de gens le savent, mais il y a une plage à Venise! Il faut prendre le bateau et aller au Lido, l’île qui est juste en face. C’est le seul endroit où vous trouverez des voitures. Considéré un peu comme Saint Tropez, il y a des maisons incroyables. La plage fait tout le long de l’île, qu’on traverse en 10 min a pied en largeur, et bien 2,3h en long.

 

10700685_10152293247171576_7788496546359489262_o
(Plage du Lido)

 

Ensuite, pour la découverte du coin le plus vénitien de l’île, il Ghetto Ebraico, qui se situe dans le nord ouest de la ville. Les ponts sont superbes, étant en métal, en bois, ou encore en pierre.

Lorsque deux ponts se touchent, il faut sauter de l’un à l’autre car poser le pied par terre porterait malheur!
Là bas, il y a également tous les petits restaurants dans lesquels on sait qu’on ne se fera pas arnaquer.

 

IMG_0067
(Coucher de soleil sur le Ghetto Ebraico)

 

Les évènements de l’année :

Il y a, bien sûr, le carnaval de Venise. Mais il faut savoir que cette fête est devenue tellement touristique que même les habitants de l’île la fuient durant cette période! Pour l’avoir fait, il ne faut surtout pas être agoraphobe, car c’est intenable. Qui plus est, et c’est un grand malheur pour Venise, les gens ne sont absolument pas respectueux, et balancent tous leurs détritus dans les rues (ou mangent par terre).
J’ai pu voir la descente de l’ange, qui est une tradition durant le carnaval (une personne connue descend le long d’un câble depuis le haut du campanile jusque sur la place Saint Marc). Mais on ne pouvait à peine se tourner et… ce n’était pas si impressionnant que ça.
Donc mon conseil : gardez vos sous (car c’est la période la plus chère!), ça n’en vaut pas la peine!
Sauf si vous connaissez des hôtes qui ont accès aux soirées ultra privées et déguisées.

 

Mon évènement préféré de l’année, est la Festa del Redentore. Elle se passe le troisième weekend de juillet, et est je pense, le moment favori des vénitiens. Pour la petite histoire, cette fête a été créée afin de célébrer la fin de la peste au 16ème siècle. Pour ce faire, un pont temporaire est construit entre l’île de la Giudecca, et celle, principale. Il arrive juste devant la Chiesa del Redentore, jusqu’aux Zattere.
Pour cette fête, les vénitiens sortent les bateaux, paddle, barques, etc. et font des piques niques absolument partout le long du canal principal. Des tables sont mises sur les quais, et tout le monde discute, boit un verre de Spritz, et dîne avec ses amis.
Dans la soirée, alors arrivent les plus beaux feux d’artifices qu’il m’ait été donné de voir! Peut être parce que l’ambiance environnante était magique, que j’étais entourée d’amis incroyables, et que tout simplement, Venise vibre de joie ce soir là.
S’il y a bien un moment de l’année où il faut y aller, c’est bien pour cet évènement là!

 

IMG_0146.JPG
(Feux d’artifices lors de la fête del Redentore, en Juillet)

 

Un autre moment historique vénitien : la Regata Storica. Elle se déroule au mois de septembre, et on a l’impression de faire un saut dans le passé!
Durant cette régate, tous les gondoliers, bateaux typiques vénitiens ou n’importe quel autre moyen de locomotion sur l’eau sont dehors.
En règle générale, il fait super beau à cette période de l’année, et les couleurs sont fantastiques.
On peut les voir de n’importe où dans Venise, du  moment qu’on est proche du Canal Grande.

Quand on parle de septembre, on pense également à la Mostra del Cinema! Cet évènement se passe sur le Lido, qui est l’île en face de Venise (on la voit depuis i Giardini).
Il me semble qu’il est assez simple d’avoir accès aux avants premières des films, et d’y voir les acteurs. Cependant, si vous avez un contact sur Venise, parfois on arrive à se glisser à une soirée privée au Lido, et de passer sa nuit avec les stars invitées!

10483230_10152293247286576_2215718865708466644_o.jpg
(Tapis rouge de la Mostra del Cinema, en septembre, au Lido)

 

Le dernier évènement dont je parlerai, est la Biennale di Venezia. En fait, il y en a deux : une d’architecture, et une d’art contemporain. Ca dure assez longtemps, de mai jusqu’à novembre, et se dispatche sur plusieurs sites : l’Arsenale et i Giardini. Il faut deux jours pour la faire, et un si vous allez vite.

I Giardini est un endroit incroyable, du fait que c’est un jardin gigantesque. Cela change des centaines de petites rues serrées de l’île. Ici tout est grand, large, et on y respire mieux.
A l’intérieur, il y a plusieurs pavillons qui représentent chacun un pays.
L’Arsenal est l’ancien chantier naval, et on peut y voir un magnifique sous marin. Le bâtiment est vraiment beau, je le préfère aux jardins, personnellement.

10688281_10152293245476576_6601428661226071795_o.jpg
(Toits et terrasses vénitiens)

 

LES RESTAURANTS :
Il faut savoir que l’île a quelques spécialités, qu’il faut absolument goûter. Comme vous devez vous en douter, il y en a beaucoup à base de poisson.

Les plats :
Sarde in Saor : Sardines marinées dans l’oignon et le vinaigre

Radicchio trevigliano : une sorte de salade rouge un peu amère, qu’on utilise sur les pâtes, en pizza, sur le poisson,…

I carciofi  : des artichauts petits, pleins de goût, et qu’on mange coupés en deux sans les feuilles.

Il fritto misto : Pas très bon pour les poignées d’amour, mais plat typique! Ce sont divers fruits de mer fris (calamar, crevettes, poisson,…)

Le tiramisu : il est vénitien! Le mot vient de Tiratì su, qui veut dire « relève toi » (moralement, quand on est triste et qu’un proche nous dit de nous secouer pour aller mieux).
Aucune idée s’il y a un lien entre les deux, mais ça fait quand même sacrément du bien quand on n’a pas le moral.

 

1939719_10152293246541576_1905295120254437273_o.jpg
(Petite rue débouchant sur un canal, dans le quartier de Santa Croce)

 

Les boissons :
Le Spritz : peu de gens savent que ce cocktail devenu si fameux, est vénitien. En effet, au XIXème siècle, Venise fut envahie par les autrichiens.
Afin de rassasier tout le monde au niveau boisson, on a commencé à mélanger le vin avec de l’eau. Et c’est de la qu’est né le Spritz.
A boire avec du Campari (plus amer) ou de l’Apérol. Il faut savoir que le prix moyen est moins de 5 euros (sur le Campo Santa Margherita, je payais entre 2.5 et 3 euros)

Lo sgroppino : je buvais ça en dessert, au restaurant. Ca a été une douce découverte pour moi, et depuis j’adore. C’est un mélange de sorbet citron avec un peu de vodka au fond. Contrairement aux coupes de glaces colonel, etc.. le tout est mixé.

Valpollicela : pour ce qui est des vins, j’apprécie particulièrement ce cépage, qui vient de la Vénitie (donc la région, et non la ville).

 

 

10623396_10152293245706576_3652963419026788211_o.jpg
(Statut sur l’une des nombreuses églises dans Venise)

 

Dans la liste de mes restaurants préférés, vous trouverez :

L’Impronta
Cuisine gastronomique, excellent, 60/ pers
Dorsoduro, 3815, 30123 Venezia VE, Italie
improntacafevenice.com

Osteria Alla Bifora (ou Da Franco pour les vénitiens)
Plateaux de jambons coupés extrêmement fins, et fromages italiens
Sestiere Dorsoduro, 2930, 30100 Venezia VE, Italie

Osteria al Vecio Pozzo
Pizza, peu touristique, très bon. Plus sympa en terrasse
Corte Canal, 656, 30135 Venezia VE, Italie
veciopozzo.it

Trattoria da Bepi
Restaurant spécialisé dans le poisson, plats typiques vénitiens
Cannaregio 4550, SS Apostoli, 30121 Venezia VE, Italie
dabepi.it

Al Bacco
Excellente viande, et petites choses à grignoter en plus de l’apéritif
Sestiere Cannaregio, 3054, 30121 Venezia VE, Italie

 

10682444_10152293247361576_113404037399675308_o.jpg
(terrasse du restaurant Al Bacco, dans le Ghetto Ebraico)

 

Pour l’apéritif :

Taverna al Remer :
l’été ils font des apéros dinatoires super sympa.
Il faut rentrer dans l’hotel, et le bar est tout au fond. Ils ont une petites cours et un ponton privé, ce qui fait qu’il n’y a que les gens du bar qui peuvent y accéder. Les pieds se balancant au dessus de l’eau, avec une vue sur le Rialto.
http://www.alremer.it/

Peggy Guggenheim
Le musée organise également durant l’été, des apéros sur leur terrasse. Le concept est vraiment bien, car non seulement ça attire du monde pour visiter l’endroit, mais en plus on peut profiter d’un moment très agréable sur leur terrasse.
http://www.guggenheim-venice.it/happy_spritz/happy_spritz2016.html

Campo Santa Margherita :
C’est l’un des deux principal spot où tous les jeunes se retrouvent pour prendre l’apéro après le boulot (ou l’université).
Il y a plusieurs petits bars, et en règle générale, on prend a boire au bar et on reste debout à discuter en petits groupes (al Chet, ai do draghi, al caffè Rosso, all’orange,…).

Al Rialto :
 Juste en bas des marches, pas du côté de la place Saint Marc, mais du côté gare, il y a plein de bars juste en dessous des arches.
D’habitude cet endroit est beaucoup fréquenté par les plus jeunes (15-20 ans), mais on y trouve également des familles ou des amis vers la trentaine (al Merca, Barcollo, Ancòra, ..). Il y a un ponton juste derrière, près du canal, et on s’y installe les pieds au dessus de l’eau. Cet endroit est souvent immergé durant la période d’acqua Alta, donc prévoyez des bottes si vous y allez le soir en automne!

 

accademia
(Pont de l’Académie, avec la Basilique Santa Maria della Salute au fond)

 

Pour les gourmands, il faut absolument aller là:

Da Tonolò :
le meilleur patissier de l’île! Y aller les yeux fermés, tout est bon. Le sacher (prononcer saqueur), les gâteaux, les biscuits,… Par contre, puisque tous les vénitiens savent à quel point c’est bon, il faut souvent faire la queue et l’endroit est tout petit.

Grom :
à l’époque, j’avais découvert ce glacier qui était tout petit, juste derrière le campo Santa Margherita. Maintenant il est tellement bon, qu’il s’est exporté en France, dans les autres villes en Italie, etc.

 

11224286_10152885328331576_8824009471247127573_o.jpg
(Coucher du soleil sur Venise, depuis une île adjacente)
EN RESUME:

Je conseille d’y aller soit au printemps, soit en automne. Car en plein été il fait une chaleur terrible, c’est infesté de moustique (56 piqûres, l’été où j’y étais!), et il y a beaucoup trop de touristes (un été, on a atteint 120 000 touristes pour 60 000 habitants).

Personnellement, je préfère l’automne, ou l’été indien. La lumière et les couleurs sont les plus belles à ce moment la!
Je dirais que les meilleurs mois, c’est juin ou septembre.
L’acqua alta commence en automne, et dure parfois tout l’hiver.
C’est assez drôle à vivre, sauf quand ça vous prend au dépourvu (Comme la photo en dessous par exemple, on sortait d’un diner chez des amis, et on s’est retrouvé avec de l’eau jusqu’à mi mollet).
L’hiver est assez glacial, car l’humidité est très haute et ça vous rentre dans la peau.

 

7957_10151329394601576_677316174_n
(Piégé par l’acqua Alta en sortant d’un dîner, nous avions l’eau jusqu’aux mollets)

 

Je pense que ça peut se ressentir dans mes mots, mais Venise a été mon plus grand coup de cœur.
C’est une ville qui s’apparente plus à un musée du fait que tout a été conservé depuis sa création..
Et ce qui est terrible, c’est que la ville est en train de sombrer :
– trop de touristes
– un manque total de respect (détritus, gens qui mangent au sol, dégradation des monuments, …)
– ventes des appartements et palais à des étrangers qui n’y sont jamais (ce qui produit un manque de logement pour les vénitiens)
– bateaux (ou plutôt bâtiments) de croisière qui passe au travers du grand canal et qui peut à tout moment détruire la place San Marco s’ils perdent contrôle
– perte des traditions (verre de Murano copié en Chine par exemple)

J’écris ça car personne n’en parle. Les vénitiens en ont ras le bol, car l’île se détruit petit à petit.

Et le plus grave : l’UNESCO menace Venise de lui retirer le statut de « Patrimoine de l’UNESCO » si la ville ne trouve pas de solution à ces problèmes.

Soyez respectueux, et au fait de ce qu’il s’y passe… Car des villes comme celle ci, il n’y en a aucune autre.

 

IMG_0044.JPG

2 réponses sur « VENISE »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s