SICILE

 

Surprise prévue depuis mars!

On a décidé de partir dans le sud de l’Italie, une partie que nous ne connaissions pas encore.

Sauf que pour une fois, nous ne voulions pas aller sur les plages bleues typiques de la Sicile, mais plutôt s’offrir un voyage original:

Direction… les volcans!

 

 

NAB_1589.JPG

 

 

 

Départ de Genève, jeudi matin, à 11h05 pour Palerme (arrivée 12h55). Nous avions pris nos billets d’avion en mars, ce qui fait que le prix était super intéressant : 80 euros par personne, allez et retour, sur Easyjet. Des amis ont regardés pour prendre un vol pour la même destination de mai pour juin, et les prix avaient triplés!

Ce qui est assez étonnant avec cette compagnie, c’est que PERSONNE ne contrôle ton identité. Ni au check in, ni à la douane, ni à l’embarquement. On pourrait aisément prendre le billet de quelqu’un d’autre!

Arrivée à Palerme, chaleur terrible qui s’abat sur nous en sortant de l’appareil. Mais qu’est ce que cela fait du bien! Ca sent les vacances.

Nous avions loué une voiture, car les transports publics en Sicile sont assez capricieux, et nous voulions être indépendant. En tout cas, nous ne l’avons pas regretté! (enfin si, une fois : lors du paiement du ferry pour rejoindre les îles Eoliennes :250 euros!)

 

 

NAB_1596.JPG

 

 

Comme je le disais plus haut, les transports publics sont capricieux.
La preuve :
En prenant nos billets d’avion en mars, et devant aller directement à Lipari, une des îles éoliennes, j’avais regardé s’il y avait bien des bateaux qui faisaient le trajet direct Palerme – Lipari. Affirmatif, cela dure 4h.

Quelle a été ma surprise quand une semaine avant notre départ, en voulant réserver le bateau, je m’aperçois qu’ils ont décalé la réouverture des trajets de bateau!
Donc : en atterrissant à Palerme, nous devions faire 2h30 de voiture jusqu’à Milazzo, pour ensuite prendre un ferry de 2h30 jusqu’à Lipari. Tadaaa!

Vu que nous n’étions pas pressé, nous nous sommes arrêté sur le chemin à Cefalù.
Petit village super mignon, mais agréable pour une petite pause.

 

 

 

FAIU5383.jpg

 

 

Nouvelle surprise en arrivant à Milazzo pour prendre le bateau :
Il n’y a plus de place pour celui que nous voulions prendre, nous avons dû attendre 1h30 avant de prendre le  prochain de 21h (et qui nous faisait arriver à minuit à l’hôtel!)

CONSEIL : réservez bien à l’avance le ferry, surtout si vous avez une voiture!

En attendant, nous sommes allés nous balader un peu, dans cette ville qui est tout de même très industrielle..

 

 

IMG_1100.JPG

 

 

LIPARI 

Arrivée tardive à l’hôtel, mais le jeu en valait la chandelle!

Nous avions réservé à l’hôtel Enrica, qui était un peu sur les hauteurs de la ville. La vue le matin était magique… Quel doux réveil!
La terrasse donne directement sur le port, et prendre le petit déjeuner là fut un de mes moments préférés. A l’ombre, les voilages qui volaient autour de nous, la lumière incroyable et les petits chats sauvages qui nous suivaient partout.

La piscine était encore plus en hauteur, mais magnifique! A débordement, avec vue sur le port.

 

 

IPMX1535.jpg

 

 

Pour le premier jour, nous voulions profiter de la piscine le matin, avant de faire une surprise à mon père et de l’embarquer en excursion sur les îles Panarea et Stromboli.

L’hôtel nous avait réservé le bateau avec une compagnie (Regina Folies – Viking), et nous avons payé 35 euros par personne pour une promenade de 14h à 22h30.

Heureusement, nous étions peu sur le bateau, ce qui a fait que nous avons pu en profiter beaucoup plus.
Le seul point dommage, c’est que si on ne parle pas italien, impossible de suivre les explications des marins qui nous emmenait!

 

 

NAB_1876.JPG

 

PANAREA

 

Avant d’arriver sur l’île, le bateau s’arrête afin que nous puissions nous baigner dans l’eau transparente. La couleur était d’un bleu pétrole, due au sable noir au fond de l’eau. Petite balade ensuite sur l’île, d’une heure, et dégustation de l’une des meilleures granita des îles Eoliennes :

Da Carola
98050 Panarea Province of Messina, Italie

 

 

NAB_1769.JPG

 

 

L’île est selon moi, la plus jolie de toute. Un mélange de Saint Tropez et de Santorini en Grèce : Elégant, doux, rafraîchissant avec ses couleurs blanches et bleues.

C’est un endroit très écologique, les voitures à essence sont interdite et seule les petites voitures électrique (de type de celles qu’on utilise au golf) sont autorisées.
Qui plus est, rien d’autre ne peut passer entre les rues minuscules de la ville.

 

 

NAB_1734.JPG

 

 

Après notre balade, notre granita et nos photos, retour sur le bateau, direction Stromboli!

 

 

 

NAB_1889.JPG

 

En allant vers le volcan toujours en activité, nous sommes passés devant des petits îlots formés par la lave. Des strates incroyables, une eau bleue turquoise, c’est tellement impressionnant de voir ce dont la nature est capable!

La traversée fut un peu plus longue, mais le soleil commençant a descendre, la température devenait nettement plus agréable. Avec le vent et la douceur des vagues, rien de mieux que le bateau pour passer son après midi.

 

STROMBOLI

L’odeur en arrivant vers l’île est beaucoup moins forte voire quasi inexistante par rapport à Vulcano (nous avions fait un arrêt avec le ferry en arrivant avec la voiture).

 

 

NAB_2062.JPG

 

 

Le plus impressionnant à première vue sur cette île, c’est le sable noir.
En plus de sa couleur, il est extrêmement fin, doux et chaud. Et ce noir..! On en est reparti avec des bouteilles pleines!

Sous la chaleur torride sicilienne, nous avons commencé à nous promener, le port étant loin du village. J’ai été assez déçue de celui-ci, c’était sale et pas très bien organisé. En revanche, l’île en elle même est magnifique!

 

 

NAB_2032.JPG

 

 

Nous aurions adoré prendre nos chaussures de marche et monter au sommet du cratère. Stromboli est un volcan en activité, et la vue depuis tout en haut sur les éruptions de lave doit être fou!

Si jamais, il y a des treks organisés partant à 15h (3h de marche pour monter), avec une pause en haut jusqu’à 21h30 puis redescente au port (2h environ).

Nous, nous avons pu voir les éruptions depuis la mer uniquement, et c’était déjà bien suffisant pour nos yeux!
Retour à Lipari vers 22h30, épuisés de notre journée bien remplie.

 

 

NAB_2162.JPG

 

 

VULCANO

 

Ce jour là nous n’avons pas fait appel à un bateau d’excursion, car nous voulions être indépendant.
Environ 30 euros pour 5 personnes pour la traversée de 10 min en bateau (Liberty Lines), et nous étions à Vulcano.

Bonjour l’odeur accueillante quand on y arrive!

Le souffre est très fort sur cette île, car le volcan est « endormi ». Afin d’éviter que celui ci n’explose, il s’en dégage du souffre, qui a une odeur mélangée entre l’œuf pourri et l’urine brûlée au soleil. Agréable!

 

 

NAB_2199.JPG

 

 

Malgré tout, nous étions mort de faim et je voulais absolument aller dans l’un des restaurants que m’avait conseillé une amie sicilienne :

Therasia Resort
Località Vulcanello – Isola di Vulcano, 98050 Lipari ME, Italie
Therasia Resort website

Par contre, il faut se préparer car il est a l’opposé de l’île et du port, et 30 minutes de marche sous un soleil cognant c’est assez dur.

En revanche, ça en valait vraiment la peine car cet endroit est absolument magnifique!
Isolé, au bout de l’île, avec une vue hallucinante sur Lipari et la mer. Plusieurs piscines qui appartiennent à l’hôtel, tout est fait pour se sentir au calme et bien.

Les serveurs sont adorables, la nourriture bonne et en plus un chauffeur a accepté de nous ramener ensuite au port dans sa navette privée.

Vraiment, à refaire.

 

 

IMG_1031

 

 

Après notre déjeuner copieux, nous voulions grimper au sommet du cratère de Vulcano. Montagnards, les 300 mètres d’altitude ne semblaient pas si haut, et les guides conseillaient de faire cette montée en 1h.
Nous avons pu le faire en 30 minutes,  mais il faut savoir qu’il vaut mieux le faire très tôt le matin ou en fin d’après midi. Car le soleil tape fort, et le chemin est sur la moitié du temps du sable ce qui rend l’ascension plus fatigante et difficile.

 

 

NAB_2207.JPG

 

 

Le soir, retour sur Lipari, douche puis départ en voiture pour la Chiesa Vecchia Quattropani.

Perdue au fin fond de l’île, dans des ruelles où l’on pourrait se demander comment une voiture peut y passer, la toute petite église est perchée en haut de la falaise.
Le coucher du soleil a été splendide! Avec la vue et les réflexions sur la pierre blanche…

 

 

NAB_2243.JPG

IMG_1086.JPG

 

 

Ensuite, après s’en être pris plein les yeux, direction l’un des meilleurs restaurants que j’ai pu faire dans ma vie :

Kasbah Café
Vico Selinunte, 43, 98055 Lipari ME, Italie
http://www.kasbahlipari.it/

Quand on passe devant dans la minuscule ruelle, il semble moderne mais tout petit. En revanche, il cache une énorme terrasse de l’autre côté du mur (les belles choses de l’Italie!).
Un peu gastronomique, tous les ingrédients sont délicieux et le service disponible.
Tout est bon!

 

 

TXSI4398.jpg

LIPARI

Pour notre dernière journée, nous voulions profiter un peu de l’île sur laquelle nous avions dormi.

Dernier tour à la piscine le matin, nous en prenant plein les yeux de la vue et nous rendant compte de la chance que nous avions d’être la.

 

 

SSSC1496.jpg

 

 

Vers 13h, on rassemble nos affaires, nos valises, et nous partons avec la voiture direction les Spiagge Bianche, si connues en Sicile.
Il faut savoir que le nom provient de la pierre ponce blanche, qui se situe sur une partie de l’île. Celle ci, extraite des mines, produisaient une poudre qui a donné ainsi le nom aux plages environnantes.

Mais il ne faut pas s’attendre à un sable fin blanc, cela reste volcanique et plein de pierres ponces foncées.

 

 

NAB_2358

 

Fin de la journée, voyage terminé.. Nous reprenons le ferry à 17h30 pour Milazzo, suivi de 2h30 de route jusqu’à Palerme. Notre avion nous y attend le lendemain matin à 9h direction Genève!

 

 

NAB_2013

RESUME 

J’ai adoré notre long weekend.

Il fait extrêmement chaud, très humide, mais bizarrement cela ne nous a pas dérangé. Puisque nous étions près de la mer et que nous avions la piscine à disposition, c’était « gérable ».

L’originalité de ce voyage fut surtout de pouvoir faire nos petits cabris et de grimper au sommet des volcans. Ce que je regrette le plus, c’est de n’avoir pas pu ou eu le temps d’aller en haut du Stromboli.

Car de nuit, et de la haut, la vue sur la lave et la mer devait être spectaculaire!

En revanche, s’il y a bien une chose que je conseille, c’est de s’organiser à l’avance quant aux transports et d’être très patient.
Il faut également, je pense, partir au moins 4 jours pour pouvoir en profiter. Nous avions fait deux îles le premier jour, une le deuxième et une le troisième.

Enjoy your trip!

 

2 réponses sur « SICILE »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s